Download E-books Edgar Allan Poe : Une vie coupée court PDF

By Peter Ackroyd

Poète maudit, certes Edgar Poe le fut, il en est même devenu l'archétype. Mais, même s'il fut piètre homme daffaires et ne gagna que quelques cash pour toute son œuvre, il n’a pas connu que des échecs, loin de là : son poème Le Corbeau en healthy une famous person et il était l’un des journalistes américains les plus connus de son époque. Conscient de son pouvoir en tant que tel, il fut un critique murderer. Mais aussi plaisantin, précurseur d’Orson Welles dans le domaine du canular journalistique autant que de Conan Doyle ou de Jules Verne dans ceux du roman policier et de los angeles science-fiction. Novateur des lettres américaines, il fut reconnu comme tel par certains, même s’il resta incompris par une majorité. Son drame fut sans doute d’avoir été célébré pour ceux de ses écrits qu’il méprisait. Quant à ses échecs amoureux, les a-t-il subis ou suscités ? Sous le scalpel internet et précis de Peter Ackroyd, se dessine le parcours tout en dents de scie d’un personnage extravagant, orphelin charmant, jeune homme athlétique épris de mots, mal aimé ou se croyant tel, très vite gros buveur, bientôt marié à une nymphette phtisique, chaste coureur, dépendant d’une belle-mère hommasse, nécrophile en quête toute sa vie d’une determine féminine exsangue, pour lui le plus beau sujet du monde et qu’il transforme en spectre dans ses contes. Une vie brève mais aux résonances infinies, une biographie qu’on aurait pu titrer « Anatomie d’un most unlikely génie ».

Show description

Read or Download Edgar Allan Poe : Une vie coupée court PDF

Similar American Literature books

Auguries of Innocence

Auguries of Innocence is the 1st publication of poetry from Patti Smith in additional than a decade. It marks an enormous accomplishment from a poet and performer who has inscribed her imaginative and prescient of our global in robust anthems, ballads, and lyrics. during this intimate and searing selection of poems, Smith joins in that groovy culture of troubadours, journeymen, wordsmiths, and artists who reply to the realm round them in clean and unique language.

My Heart Laid Bare

Ultimately back to print in a gorgeous paperback version, a haunting gothic story of a nineteenth-century immigrant kinfolk of self belief artists—a tale of morality, duplicity, and retribution that explores the depths of human manipulation and vulnerabilityThe patriarch of the Licht family members, Abraham has raised a brood of proficient con artists, young children molded in his picture, and specialists within the video game, his calling and philosophy of existence.

The Prairie (Leatherstocking Tale)

The ultimate novel in Cooper’s epic, The Prairie depicts Natty Bumppo on the finish of his existence, nonetheless exhibiting his indomitable power and dignity. For greater than seventy years, Penguin has been the prime writer of vintage literature within the English-speaking global. With greater than 1,700 titles, Penguin Classics represents a world bookshelf of the easiest works all through heritage and throughout genres and disciplines.

The Awkward Age (Penguin Classics)

Nanda Brookenham is 'coming out' in London society. Thrust all at once into the vicious, immoral circle that has accumulated around her mom, she even reveals herself in pageant with Mrs Brookenham for the love of the fellow she admires. gentle and ironic in its contact, The Awkward Age however analyzes the English personality with nice subtlety.

Extra info for Edgar Allan Poe : Une vie coupée court

Show sample text content

On sait qu’il y succomba une fois de plus à l. a. boisson et qu’il récita des passages d’Eureka dans les bars et les tavernes. Le rédacteur du Southern Literary Messenger rapporta que � son récent séjour à Richmond n’a été qu’une succession de folies scandaleuses ». Il exagère probablement. Poe fut assez lucide, par exemple, pour solliciter une entrevue auprès de l’une de ses anciennes � amies », Elmira Royster, dont il s’était amouraché plus jeune, avant de partir pour l’université de Virginie ; elle était depuis devenue une riche veuve – Mrs Sheldon. Il était, dit-elle, très excité par cette rencontre qui survenait des années après leurs premiers émois. � Il approcha, tout enthousiaste, et s’exclama : “Oh ! Elmira, est-ce toi ? ” » Il est vraisemblable qu’il ait european l’intention de lui demander sa major mais le poème mentionné plus haut, signalé d’une autre veuve, Sarah Helen Whitman, vint modifier ses projets. Il se terminait par le vers immortel : � Je demeure dans “La Beauté qui est Espoir” ». Après l’avoir reçu par l’intermédiaire de Maria Clemm, Poe quitta Richmond et se rendit à windfall. Ce qu’il écrivit à l’un de ses correspondants antérieurs lui convient parfaitement : � Inutile de tenter de congédier l’amour ou de jouer au plus fin avec lui. C’est un mal dont vous ne vous débarrasserez jamais. Il fait partie de vous, c’est un pan de votre âme. » On dirait qu’il parle de lui-même. Mrs Whitman avait un tempérament éthéré. On l’appelait � la Prophétesse de Providence ». (Le mot � Providence » renvoyait-il à l. a. ville américaine ou aux desseins du Créateur ? ) Elle était toujours distraite. Enveloppée dans des voiles qui s’entremêlaient immanquablement, elle laissait tomber sans cesse châles et éventails. On disait qu’elle voletait � comme un oiseau ». Elle était beginner de séances de spiritisme et autres communications avec l’au-delà. Elle aimait aussi respirer de l’éther, dont elle imbibait généreusement ses mouchoirs quand elle se sentait plus abattue que d’ordinaire. Ce qui était apparemment fréquent. Arrivé à long island au début du mois de septembre 1848, Edgar Poe, souhaitant vérifier si Helen Whitman était bien à windfall, lui adressa une lettre anonyme réclamant un autographe (c’était l’un des stratagèmes dont il jouait volontiers). Deux semaines plus tard, il alla se présenter à sa porte, muni d’une supposée lettre d’introduction de l. a. half d’un ami commun qui, toutefois, ne révélait pas son identité. Il lui offrit un quantity du Corbeau et autres poèmes, ainsi dédicacé : � De l. a. half du plus dévoué de ses amis, Edgar A. Poe ». Le lendemain matin, ils visitèrent ensemble los angeles bibliothèque de l’Athenaeum Library, où Mrs Whitman, avec quelque sournoiserie, lui demanda s’il avait lu Ulalume. À l’extrême shock de los angeles dame, il répondit qu’il en était l’auteur. Ce soir-là, Edgar Poe fut présenté au cercle des intimes de Helen Whitman. L’un d’eux se rappellerait que � Poe et Helen se montrèrent tous deux très agités. Tous les deux se levèrent au même second et se dirigèrent vers le centre de los angeles pièce.

Rated 4.13 of 5 – based on 50 votes